Vous êtes ici : Accueil > ARCHIVES > Souzy-la-Briche > Année 2013-2014 > Ecole > Endives, kalanchoés et calebasse géante...
Publié : 19 décembre 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Endives, kalanchoés et calebasse géante...

Comme chaque année, nous avons reçu à l’école M. Lemoing qui est venu nous parler des endives, des kalanchoés et nous présenter une calebasse géante.

Monsieur Lemoing est un homme à la retraite qui a un jardin dans la commune de Souzy la Briche.
Des fois, nous allons dans son jardin pour regarder ses plantations et parfois, on en met en terre.
Grâce aux massifs fleuris bien garnis et entretenus par Monsieur Lemoing, la commune a gagné une seconde fleur au concours « Ville fleurie ».


Comment obtenir une endive ?

Après avoir fait pousser une chicorée ayant une racine de 33 à 34 cm, il faut couper 2 cm de la racine et 3 cm au dessus du collet. On commence cette préparation dès les premières gelées blanches.

Après cela, il faut les planter dans un pot contenant de la tourbe blonde et mettre un sac poubelle noir dessus.
Il faut trois mois pour avoir les premières endives. Il ne faut pas les arroser.

Les endives se forment dans un endroit humide. Elle poussent dans le noir et doivent être protégées de la pluie. Les endives sont jaunes et blanches mais si on les met à la lumière, elles deviendront vertes.

Comment obtenir des kalanchoés ?


On doit d’abord prendre les plantules qui se trouve sur le rebord des feuilles.
On doit les poser sur un terreau humide.
Six mois plus tard, ça va donner des kalanchoés d’une taille de 20cm environ.

A la fin de son intervention, M.Lemoing nous a donné les kalanchoés que l’on avait plantés l’année dernière en juin.
Les années d’avant, c’est M.Lemoing qui les plantait mais cette fois-ci, c’était nous !


Quand M. Lemoing est venu à l’école, il nous a montré une calebasse géante et on l’a portée. Elle était plutôt lourde.
La maîtresse avait gardé une calebasse que M. Lemoing avait apportée l’année précédente et on l’a soupesée aussi. Elle était toute légère car l’eau s’était évaporée du fruit .

Article rédigé par Thomas, Jérémie, Anna, Maria, Sacha et Nadia.